Bienvenue sur le site du HOK LE ISRAEL HABAHIR.. L'édition bilingue en dix volumes est maintenant complète. Pour nous contacter : pour cette Édition ou pour nos deux autres ouvrages : HAFTAROTE ET PROPHETES OU "AUX SOURCES DU JUDAISME" ---> MOCHE ELKOUBY : MAIL - elkouby.m@gmail.com ou Tel en Israël : 054 533 46 87 et en France : 01 77 47 08 05.
Identification  
Nom
Mot de passe
S'inscrire au Hokleisrael
Accueil
Qui sommes nous ?
Liens utiles
Recherche
Lexique
Aide
Nous contacter
Hok > VAYICHLA'H > Yom Chichi >
Retour

Trad / Fr
Hebreu
A la mémoire de :
Joseph Raphaël Dahan Ben Bida Amar
décédé le 7 juillet 2007 - 21 Tamouz 5767

Eliyahou Mattatia ben Sara Russo
Décédé le 28 12 1984 - 4 Tévet 5745

Baroukha Mattatia bat Caroline
Décédée le 28 Juillet 2000 - 25 Tamouz 5760

Rabbi 'Hanania Ouaknine Ben Chélomo et ra'hel
décédé le 3 Tévet 5761

Marat Reina Ouaknine bat Mali'ha et David
décédée le 16 Tichri

Prosper Messaoud Sebbah ,Clémence André Sebbah, Léon Yéhouda Daoudi, Jacob Yaacov Daoudi, Sarah Daoudi, Yaacov Uzan


Koskas Rahamim Clément ben Raphaël et Maïssa
décédé le 5 Janvier 1986 - 24 Tevet 5746

Lucienne Myriam ELFASSY Bat Sultana Darmon et Yossef(Zouzou) ELFASSY
Décédés respectivement le : 2 Adar 5767 (20/2/07) et 27 Elloul 5738 (29/09/78)

Giles Kiki Yaacov Zarka
décèdè le 18 Juillet 2007-3 Av 5767

Jacques Temstet fils de Rika et de Gabriel
décédé le 23/09/2003 - 26 Eloul 5763

La Haftara rite Ashkénaze est la même que celle de Vayétsè  rite sefarade.
N 0379 - Haftara de la semaine: rite séfarade
Présentation de quelques rapports avec la Paracha puis traduction
Livre de ’Ovadia, Versets 1.1 à 1.21
Aux temps messianiques, la cruauté d’Essav lui vaudra châtiment
 
(1)Introduction : Le livre de ‘Ovadia est le plus court de tout le Nakh* et ne comporte que vingt et un versets. ’Ovadia d’origine édomite et converti au judaïsme, va prophétiser sur son peuple d’origine. Son nom signifie serviteur de Dieu. D’après la tradition talmudique (Sanhédrin 39b), il aurait vécu pendant le règne du roi d’Israël Ah’av et de sa femme Izével (Jézabel), un siècle environ après le début du premier Temple.
Dans sa prophétie, il rappelle l’arrogance d'Essav et annonce le châtiment de son ancien peuple, à cause de sa cruauté envers Ya’akov. Indifférent et passif devant la barbarie, Edom en vient à commettre des massacres. ‘Ovadia prophétise la destruction de Edom, la délivrance d’Israël et le règne de D.ieu sur le monde entier.
 
(2)Plan de la Haftara
Versets 1.1 à 1.6: Le prophète ‘Ovadia, d'origine édomite, rappelle ici l’arrogance d'Essav et annonce le châtiment de son ancien peuple.
- Versets 7 à 10 : Abandonné par ses amis, Edom est voué au châtiment à cause de sa cruauté envers Ya’akov.
- Versets 11 à 15 : D’abord indifférent et passif devant la barbarie, Edom en vient à commettre des massacres
- Versets 16 à 21 : La destruction d’Edom, la délivrance d’Israël et le règne de D.ieu sur le monde entier.
 
(3) Commentaires tirés du Radak* et du Malbim*,
Nos Sages, et, notamment des commentateurs comme Radak* et Malbim*, voient en Rome la personnification d’ Edom. Selon Radak, bien que Rome et son empire soient constitués de nombreux peuples provenant de diverses régions du monde, ce sont les descendants d’Edom qui lui ont transmis et inculqué ses règles de vie, à savoir : le mépris total du droit et la fin justifie les moyens, notamment le recours à la ruse et à la violence.
 Par ailleurs, il ne faut pas oublier qu’Amalec est un descendant d‘Essav.
Vue sous ces angles, la prophétie d’Ovadia contre Edom couvre toute l’Histoire d’Israël depuis la naissance de Ya’akov et de ‘Essav et leur confrontation jusqu’aux temps messianiques :
- Petit peuple d’Edom occupant le mont Sè’ir, puis puissance romaine et enfin puissance occidentale issue de Rome de plus en plus arrogante.
- Sa haine est continue : haine d’Essav pour Yaacov , combat d’Amalec contre Israël à la sortie d’Egypte, excès de joie lors de la destruction du 2ème Temple par Rome, persécutions incessantes des Juifs par les Romains, puis par leurs descendants de l’Occident chrétien, ….)
 
- La prophétie en partie réalisée (disparition du royaume d’Edom, chute de l’Empire romain), s’achèvera à la fin des temps (Malbim), par la chute de l’Occident lors de la guerre de Gog ou Magog, l’extermination d’Amalec (Rachi), et le retour des Enfants d’Israël sur leur terre
 
- Alors « la royauté appartiendra à l’Eternel » : l’ensemble des peuples de la terre reconnaîtront le joug divin. Le trône de Dieu sera affermi et sa royauté reconnue sur toute la Terre.
 
(4) Rapports entre la Haftara et la Paracha
La rencontre entre Ya’akov et ‘Essav est au centre de la Paracha. Les messagers que Ya’akov a envoyés pour tester les intentions de son frère aîné l’ont prévenu (Bérèchite 32,7): « Nous sommes allés trouver ‘Essav, ton frère ». Autrement dit, il fait semblant d’avoir des sentiments fraternels envers toi, mais en réalité il est resté le même « ‘Essav » ; dans son for intérieur, il est aussi haineux qu’avant ton départ.
Lors de leurs retrouvailles, ‘Essav « l’embrasse » (Vayichakèhou ; ibid. 33,4) mais, comme l’explique Rachi, les points au-dessus du mot Vayichakèhou montrent qu’en réalité, ce baiser était plutôt une morsure !
C’est pourquoi, le prophète ‘Ovadia dit dans la Haftara : « Ses retraites mystérieuses sont mises à découvert », ses sentiments profonds sont bien connus en dépit des fausses apparences.
Depuis toujours, ‘Essav s’est montré hypocrite. Il a gagné l’amour de son père en lui posant toutes sortes de questions pour lui faire croire à son attachement aux lois de la Tora. De même, selon le Talmud de Jérusalem (Nédarim chap. 3), dans le futur, ‘Essav s’enveloppera d’un Talite et viendra s’asseoir avec les Justes dans le Jardin d’Eden, mais le Saint béni soit-Il le traînera de là-bas et l’expulsera.
Dans la Paracha, ‘Essav est en position de force et Ya’akov doit se prosterner devant lui.
Cette situation s’est répétée à différents moments de l’Histoire : Les descendants
d’Essav ont assisté avec joie aux défaites et aux massacres des Enfants d’Israël. Mais aux temps messianiques, annonce le prophète ‘Ovadia dans la Haftara (versets 18 et 21), ce sera le contraire : « La maison de Ya’akov sera un feu, la maison d’Essav un amas de chaume : ils le brûleront, ils le consumeront, et rien ne survivra de la maison d’Essav… et les libérateurs monteront sur la montagne de Sion pour se faire les justiciers du mont d’Essav ». ((>))
 
(5) Traduction de la Haftara incluant des commentaires des Métsoudote*
 
1. Vision d’Ovadia. – Ainsi parle le Seigneur Dieu au sujet d’Edom*. Nous, prophètes, nous avons entendu une annonce de la part de l’Eternel, un messager a été envoyé parmi les nations [leur disant]: « Debout ! Levons-nous contre lui [Edom] pour [le] combattre ! »
2. Voici, à l’origine, Je t’avais fais [toi Edom] petit parmi les peuples, méprisable au possible.
3. L’infatuation de ton cœur t’a égaré, quand tu es allé habiter les pentes des rochers et établir ta demeure sur les hauteurs. Tu t’es dit en toi-même : « Qui pourrait me faire descendre à terre ? »
4. Quand même tu fixerais ton aire aussi haut que l’aigle et la placerais dans la région des étoiles, Je t’en précipiterais, dit l’Eternel.
5. Si ce sont des voleurs qui viennent contre toi, des détrousseurs de nuit, comment se fait-il que tu as été entièrement détruit ? N’ont-ils pas l’habitude de piller seulement ce dont ils ont besoin et de laisser le reste ? Si ce sont des vendangeurs qui viennent contre toi, ils auraient dû laisser de quoi grappiller !
6. Ah ! Comme ‘Essav est fouillé en tous sens ! Comme ses retraites mystérieuses sont mises à découvert et entièrement vidées !
 
7. Quand tu pars en guerre contre un autre pays, ils te suivent jusqu’aux frontières ; tous ceux qui étaient tes alliés, ils te trompent en rebroussant chemin au dernier moment, au lieu de combattre avec toi comme ils te l’ont promis. Ils ont eu raison de toi tes prétendus amis en te persuadant de partir en guerre.Ceux qui partageaient ton pain ont tendu un piège sous tes pas, et tu ne l’as pas compris !
8. Certes, en ce jour du châtiment, dit l’Eternel, Je ferai disparaître les sages stratèges en Edom et la prudence sur le mont d’Essav.
9. Tes guerriers, ô Tèman, seront paralysés, de sorte que tout homme sur le mont d’Essav sera exterminé lors du carnage.
10. A cause de ta cruauté à l’égard de Ya’akov , ton frère, tu seras couvert de honte, et ta ruine sera éternelle.
 
11. Le prophète explique de quelle manière Edom s’est montré cruel envers Ya’akov : Le jour où tu te postas comme spectateur alors que les barbares, c’est-à-dire les soldats de Nabuchodonosor emmenaient son armée captive en Babylonie après la destruction du premier Temple,et alors que l’étranger
envahissait les portes et partageait Jérusalem par tirage au sort – toi aussi, tu fus comme l’un d’eux.
12. Tu n’aurais pas dû être un témoin complaisant du jour de ton frère, du jour de son malheur, de triompher des fils de Yéhouda au jour de leur ruine et d’ouvrir aussi grande ta bouche pour te moquer d’eux au jour de la détresse!
13. Tu n’aurais pas dû, à plus forte raison, franchir la porte de mon peuple et conquérir le pays au jour du revers, à la fin de l’époque du second Temple.S’adressant aux habitants de Sèïr, proches de Jérusalem, le prophète dit : Au jour du revers, tu n’aurais pas dû te repaître du spectacle de ses maux ni faire main basse sur ses richesses.
14. Lorsque l’armée romaine procédaitaux massacres après la destruction de Jérusalem et du second Temple, le prophète dit : Tu n’aurais pas dû monter la garde à l’angle des routes pour achever ses fuyards, pour livrer ses débris au jour de l’angoisse !
15. Car tu aurais dû penser que le jour du châtiment du Seigneur pour toutes les nations est tout proche et, qu’à ce moment-là, comme tu l’as fait il te sera fait, tes œuvres retomberont sur ta tête.
 
16. Oui, comme vous avez bu sur Ma montagne sainte, ainsi les nations boiront sans discontinuer la coupe du châtiment ; elles boiront et en perdront la raison ; elles seront comme si elles n’avaient jamais été.
17. Mais sur le mont Sion un débris subsistera et sera une chose sainte, et la maison de Ya’akov rentrera en possession de son patrimoine.
18. La maison de Ya’akov sera un feu, la maison d’Essav un amas de chaume: ils le brûleront, ils le consumeront, et rien ne survivra de la maison d’Essav, c’est l’Eternel qui le dit.
19. La maison de Ya’akov prendra possession de la montagne d’Essav, qui est dans le sud d’Erets-Israël, ainsi que la côte, c’est-à-dire le territoire des Philistins ; ils prendront possession de la campagne d’Ephraïm et de la campagne de Samarie qu’ils n’avaient jamais pu conquérir, et Binyamine héritera du pays de Guil’ad.
20. Et les exilés de cette légion d’Enfants d’Israël répandus depuis Canaan jusqu’à Tsarfat, et les exilés de Jérusalem répandus dans Séfarad, possèderont les villes du Midi.
21. Et quand les libérateurs, c’est-à-dire le Messie et ses suivants monteront sur la montagne de Sion pour se faire les justiciers du mont d’Essav, tous les peuples admettront que la royauté appartient à l’Eternel et Le reconnaîtront comme Dieu.


Termes et conditions Confidentialité A propos des EDITIONS ADLIC Contact
Copyright 2008 - HOK-LE-ISRAEL HABAHIR tous droits réservés www.hli.li