Bienvenue sur le site du HOK LE ISRAEL HABAHIR.. L'édition bilingue en dix volumes est maintenant complète. Pour nous contacter : pour cette Édition ou pour nos deux autres ouvrages : HAFTAROTE ET PROPHETES OU "AUX SOURCES DU JUDAISME" ---> MOCHE ELKOUBY : MAIL - elkouby.m@gmail.com ou Tel en Israël : 054 533 46 87 et en France : 01 77 47 08 05.
Identification  
Nom
Mot de passe
S'inscrire au Hokleisrael
Accueil
Qui sommes nous ?
Liens utiles
Recherche
Lexique
Aide
Nous contacter
Hok > NOA'H > Yom Chichi >
Retour

Trad / Fr
Hebreu
A la mémoire de :
Joseph Raphaël Dahan Ben Bida Amar
décédé le 7 juillet 2007 - 21 Tamouz 5767

Eliyahou Mattatia ben Sara Russo
Décédé le 28 12 1984 - 4 Tévet 5745

Baroukha Mattatia bat Caroline
Décédée le 28 Juillet 2000 - 25 Tamouz 5760

Rabbi 'Hanania Ouaknine Ben Chélomo et ra'hel
décédé le 3 Tévet 5761

Marat Reina Ouaknine bat Mali'ha et David
décédée le 16 Tichri

Prosper Messaoud Sebbah ,Clémence André Sebbah, Léon Yéhouda Daoudi, Jacob Yaacov Daoudi, Sarah Daoudi, Yaacov Uzan


Koskas Rahamim Clément ben Raphaël et Maïssa
décédé le 5 Janvier 1986 - 24 Tevet 5746

Lucienne Myriam ELFASSY Bat Sultana Darmon et Yossef(Zouzou) ELFASSY
Décédés respectivement le : 2 Adar 5767 (20/2/07) et 27 Elloul 5738 (29/09/78)

Giles Kiki Yaacov Zarka
décèdè le 18 Juillet 2007-3 Av 5767

Jacques Temstet fils de Rika et de Gabriel
décédé le 23/09/2003 - 26 Eloul 5763

T 0090 - Résumé de Parachate Noa’h complété de

commentaires extraits de sources diverses

Le déluge et la tour de Babel

 

(1) Le déluge:

a. Seize siècles après la Création du monde, l’humanité est tellement corrompue que D.ieu décide de l’anéantir par le déluge. Seuls Noa’h (Noé) et sa famille trouvent grâce à Ses yeux. D.ieu décide de les épargner afin qu’ils engendrent une nouvelle humanité.

b. D.ieu ordonne donc à Noa’h de construire une arche qui lui servira d’abri à lui, à sa famille et à chaque espèce animale peuplant la terre: sept couples pour les espèces pures et deux pour les espèces impures.

c. La pluie tombe durant 40 jours et 40 nuits, et la terre est immergée durant 150 jours avant de s’assécher progressivement. Après que l’arche s’est posée sur le mont Ararat, Noa’h envoie un corbeau puis une colombe pour voir si les eaux ont disparu de la surface de la terre. Lorsque celle-ci est enfin sèche, exactement une année solaire (365 jours) après le début des pluies, D.ieu ordonne à Noa’h de sortir de l’arche et de repeupler la terre.

d. A la suite des sacrifices que Noa’h lui a offerts, D.ieu promet de ne plus jamais envoyer de déluge pour détruire l’humanité à cause de ses actes ; l’arc-en-ciel qui apparaît parfois en temps de pluie rappelle cette alliance contractée avec les hommes. Ensuite, D.ieu prescrit à Noa’h certains commandements et, en premier lieu, l’interdiction du meurtre.

e. Noa’h plante une vigne et s’enivre de son produit. Deux de ses fils, Chem et Yafète recouvrent respectueusement la nudité de leur père, tandis que le troisième, ‘Ham, le déshonore. Après avoir cuvé son vin, Noa’h bénit Chem et Yafète pour leur conduite et maudit ‘Ham.

 

(1.2) La tour de Babel: Les descendants de Noa’h forment un peuple uni, doté d’un même langage et d’une même culture. Ils défient alors le Créateur en entamant la construction d’une tour gigantesque symbolisant leur invincibilité. D.ieu ayant introduit la confusion dans leur langage, pour que « l’un ne comprenne pas la langue de l’autre », ils sont obligés d’abandonner leur projet et se dispersent dans le monde entier pour former les soixante-dix nations.

A la fin de la Paracha, la Tora retrace la généalogie des dix générations séparant Noa’h d’Abram et le départ de ce dernier de sa ville natale, Our Kassdim, vers ‘Harane, en direction de la terre de Canaan.

 

Le déluge: Commentaire extrait du Si’hote Moussar*: Dans Yécha’ya 54.9, le déluge est appelé « les eaux de Noa’h » car, expliquent nos Sages, il aurait dû prier en faveur de ses contemporains pour les sauver de la mort.

Mais pourquoi lui reprocher de ne pas l’avoir fait? Pourtant la plaidoirie d’Abraham en faveur de Sodome* et Gomorrhe* montre qu’il est inutile d’intercéder en faveur d’une collectivité ne comptant pas au moins dix Justes. Or, à la génération du déluge, ils n’étaient que huit: Noa’h lui-même, sa femme, ses trois fils et leurs épouses !

En fait, ce que l’on reproche à Noa’h, c’est son insensibilité devant le sort réservé à ses contemporains. S’il avait eu un cœur, les paroles de prière et les cris de détresse auraient dû se former sur ses lèvres, comme une personne soumise à la torture qui exprime tout naturellement sa souffrance même si « cela ne sert à rien ».

Autrement dit, l’action humaine ne peut se résumer en termes d’efficacité et de « productivité ». La bonne action est celle qui s’impose dans telle ou telle situation, même si elle ne s’avère pas « payante ».



Termes et conditions Confidentialité A propos des EDITIONS ADLIC Contact
Copyright 2008 - HOK-LE-ISRAEL HABAHIR tous droits réservés www.hli.li