Bienvenue sur le site du HOK LE ISRAEL HABAHIR.. L'édition bilingue en dix volumes est maintenant complète. Pour nous contacter : pour cette Édition ou pour nos deux autres ouvrages : HAFTAROTE ET PROPHETES OU "AUX SOURCES DU JUDAISME" ---> MOCHE ELKOUBY : MAIL - elkouby.m@gmail.com ou Tel en Israël : 054 533 46 87 et en France : 01 77 47 08 05.
Identification  
Nom
Mot de passe
S'inscrire au Hokleisrael
Accueil
Qui sommes nous ?
Liens utiles
Recherche
Lexique
Aide
Nous contacter
Hok > NOA'H > Yom Chichi >
Retour

Trad / Fr
Hebreu
A la mémoire de :
Joseph Raphaël Dahan Ben Bida Amar
décédé le 7 juillet 2007 - 21 Tamouz 5767

Eliyahou Mattatia ben Sara Russo
Décédé le 28 12 1984 - 4 Tévet 5745

Baroukha Mattatia bat Caroline
Décédée le 28 Juillet 2000 - 25 Tamouz 5760

Rabbi 'Hanania Ouaknine Ben Chélomo et ra'hel
décédé le 3 Tévet 5761

Marat Reina Ouaknine bat Mali'ha et David
décédée le 16 Tichri

Prosper Messaoud Sebbah ,Clémence André Sebbah, Léon Yéhouda Daoudi, Jacob Yaacov Daoudi, Sarah Daoudi, Yaacov Uzan


Koskas Rahamim Clément ben Raphaël et Maïssa
décédé le 5 Janvier 1986 - 24 Tevet 5746

Lucienne Myriam ELFASSY Bat Sultana Darmon et Yossef(Zouzou) ELFASSY
Décédés respectivement le : 2 Adar 5767 (20/2/07) et 27 Elloul 5738 (29/09/78)

Giles Kiki Yaacov Zarka
décèdè le 18 Juillet 2007-3 Av 5767

Jacques Temstet fils de Rika et de Gabriel
décédé le 23/09/2003 - 26 Eloul 5763

Page 263 du livre - N 0091 - Haftara de la semaine: Yécha’ya (Isaïe)

Quelques rapports avec la Paracha puis traduction

Rite Séfarade: versets 54.1 à 54.10:

Rite Ashkénaze versets 54.1 à 54.17 et 55.1 à 55.5

L’Exil d’Israël est comparé au déluge

 

(1) Résumé succinct: Aux temps messianiques, les nations seront stupéfaites de la grandeur retrouvée d’Israël. Après ses souffrances expiatrices, Israël connaîtra le bonheur et Jérusalem récupérera ses enfants perdus.

 

(2) Rapport avec la Paracha: L’exil d’Israël est comparé au déluge

a. A l’évidence, le passage de Yécha’ya (Isaïe) extrait des chapitres 54 et 55 a été choisi comme Haftara de Parachate Noa’h parce qu’il évoque le déluge. En effet, alors que Jérusalem souffre de voir ses enfants plongés dans les affres de l’exil, D.ieu lui promet (ibid. 54,9): « Certes, je ferai en cela comme pour les eaux de Noa’h: de même que J’ai juré que les eaux de Noa’h ne désoleraient plus la terre, ainsi Je jure de ne plus M’irriter et de ne plus te menacer ».

 

b. Ce parallèle saisissant laisse entendre, d’une part, que la Délivrance* sera définitive et, d’autre part, que la décision d’envoyer les Enfants d’Israël en exil fut aussi « pénible » pour D.ieu que celle de détruire le monde à l’époque du déluge.

 

c. Ce cataclysme, explique le Zohar, est appelé ici « les eaux de Noa’h », pour laisser entendre que ce dernier en est partiellement responsable dans la mesure où il n’a pas intercédé en faveur de ses contemporains.

 

d. En fait, il n’était pas entièrement convaincu que le déluge allait se produire, puisqu’il est entré dans l’arche au dernier moment, lorsque les trombes d’eau ne lui laissèrent pas d’autre choix.

 

e. Lors de la Délivrance, promet D.ieu à Israël, « tout instrument forgé contre toi sera impuissant, toute langue qui se dressera contre toi pour t’accuser sera convaincue d’injustice ; tel est le lot des serviteurs de l’Eternel, et l’arrêt équitable qu’ils obtiennent de Moi, dit l’Eternel. »

 

f. Cependant, la Délivrance ne peut survenir qu’à une condition: « Prêtez-moi l’oreille et venez à moi, écoutez et votre âme renaîtra, et Je vous accorderai une Alliance indissoluble, les bienfaits durables promis à David ». ((>))

 

(3) Traduction incluant des commentaires des Métsoudote*.

54.1. Réjouis-toi, Jérusalem, toi qui ressemble à une femme stérile qui n’a point enfanté, car tous tes enfants t’ont abandonnée et sont partis à l’étranger. Fais éclater ton allégresse et chante, toi qui n’avais pas connu les douleurs de l’enfantement. Car plus nombreux seront les enfants de la femme délaissée que de la femme mariée, a dit l’Eternel ; au temps de la Délivrance, ils reviendront vers toi en foule.

 

2. Elargis l’emplacement de ta tente, qu’on déploie les tentures de ta demeure, ne lésine pas ! Allonge tes cordes, fixe solidement tes piquets afin que tu puisses accueillir tous tes enfants à leur retour et que tu ne sois plus jamais détruite.

 

3. Car de droite et de gauche tu déborderas sur le territoire limitrophe de la Chaldée et tes enfants recueilleront l’héritage des nations, peupleront des villes devenues solitaires.

 

4. N’aie pas peur, car tu ne seras plus humiliée. Ne sois pas confuse car tu ne subiras plus d’outrage et ne seras jamais plus asservie par les nations ; la honte de ta jeunesse tu l’oublieras, le déshonneur de ton veuvage que tu as éprouvé quand tu t’es sentie abandonnée par D.ieu, tu ne t’en souviendras plus.

 

5. Oui, ton époux, ce sera ton Créateur, qui a pour nom le D.ieu des armées du ciel et de la terre, le Tout-Puissant qui peut faire ce que bon Lui semble et, notamment, te reprendre pour épouse sans que personne ne puisse l’en empêcher, Ton sauveur sera le Saint d’Israël, qui s’appelle le D.ieu de toute la terre.

 

6. Car, comme une femme abandonnée et au cœur affligé, l’Eternel t’a rappelée ; la compagne de la jeunesse peut-elle être un objet de dédain, demande ton D.ieu?

 

7. Un court instant Je t’ai délaissée, et avec une grande tendresse Je veux te recueillir. En comparaison de nos retrouvailles éternelles, le temps où Je t’ai abandonnée apparaîtra comme un petit moment.

 

8. Dans un transport de colère, Je t’ai, un instant, dérobé Ma face ; désormais Je t’aimerai d’une affection sans bornes, dit ton libérateur, l’Eternel. Mon amour sera si fort à ton égard que tu auras l’impression d’avoir été très peu de temps sous le feu de Ma colère.

 

9. Certes, Je ferai en cela comme pour les eaux de Noa’h, le déluge: de même que J’ai juré que les eaux de Noa’h ne désoleraient plus la terre, ainsi Je jure de ne plus M’irriter contre toi et de ne plus te menacer ».

 

10. Que les montagnes chancellent, que les collines s’ébranlent, Ma tendresse pour toi ne chancellera pas, ni Mon alliance de paix ne sera ébranlée, dit Celui qui t’aime, l’Eternel !

Ici se termine la Haftara pour les Séfarades

 

11. O infortunée Jérusalem, battue par la tempête, privée de consolation ! Vois, Je cimenterai tes pierres avec le stuc, et Je te bâtirai sur le saphir.

 

12. Je te construirai des créneaux en pur cristal, des portes en escarboucles, et toutes tes barrières seront en pierres précieuses

 

13. Tous tes enfants seront les disciples de l'Eternel; grande sera la concorde de tes enfants.

 

14. Tu seras affermie par la justice: bannis toute idée d'oppression, car tu n'auras rien à craindre; de terreur, car tu seras garantie contre elle.

 

15. Que si l'on se mettait contre toi, ce serait sans mon aveu; quiconque se mettra contre toi succombera sur ton sol.

 

16. Certes, c'est moi qui ai créé le forgeron, lequel attise la braise ardente et façonne l'instrument pour l'usage auquel il est destiné; moi aussi j'ai créé le destructeur qui cause des dégâts.

 

17. Tout instrument forgé contre toi sera impuissant, toute langue qui se dressera contre toi pour t'accuser sera convaincue d'injustice; tel est le partage des serviteurs de l'Eternel, et l'arrêt équitable qu'ils obtiennent de moi, dit l'Eternel.

 

55.1. Ah! Vous tous qui avez soif, venez, voici de l'eau! Vous qui n'avez point d'argent, venez, approvisionnez-vous et mangez; gratuitement, sans rétribution, venez, fournissez-vous de vin et de lait!

 

2. Pourquoi dépensez-vous de l'argent pour un pain qui ne nourrit point, le fruit de vos peines pour un aliment qui ne rassasie pas? Ecoutez, écoutez-moi! Alors vous mangerez ce qui est bon, et votre âme se délectera de mets savoureux.

 

3. Prêtez-moi l'oreille et venez à moi, écoutez et votre âme renaîtra, et je vous accorderai une alliance indissoluble, les bienfaits durables promis à David.

 

4. Certes, je l'ai établi comme un témoin pour les nations, comme le guide et le législateur des peuples.

 

5. Des nations à toi inconnues, tu les convoqueras; des peuples qui ne te connaissent pas accourront à toi, en l'honneur de l'Eternel, ton D.ieu, et du Saint d'Israël, qui a voulu te rendre illustre.



Termes et conditions Confidentialité A propos des EDITIONS ADLIC Contact
Copyright 2008 - HOK-LE-ISRAEL HABAHIR tous droits réservés www.hli.li